22 juin 2013

1969, flying to the moon

"Houston, on a un problème."
Si je commence avec la réplique culte du film Appolo 13, c'est pour nous immerger dans la conquête spatiale.

J'avais repéré ce jeu à Essen, mais je n'étais pas d'humeur de le tester à ce moment là.
Alors quand je l'ai vu à la médiathèque, je me suis dit que c'était l'occasion de le tester.

1969, paru chez Cranio création

Dans ce  jeu on doit, comme la boite et le titre le laissent deviner, envoyer des hommes sur la lune.
Mais on ne part pas sur la lune comme on va à la plage, il faut se préparer.

Durant la partie on devra réaliser différentes missions préparatoires, pour avoir des chances de réussir la mission lunaire, ou au moins d'aller le plus loin possible, et d'engendrer le plus de points possible.


Dans une première phase on va acheter des scientifiques. Il en existe 5 types, des scientifiques de base, ils rapportent 1 point dans la technologie sur laquelle ils travaillent. 
Les scientifique des génie qui sont plus chers mais qui rapportent 2 points sur une technologie. 
Les scientifiques célèbres rapporte 1 point sur une technologie et aussi 3 points de victoire. 
Les scientifiques débutants, qui sont moins chers, qui rapporte 1 point sur une technologie mais en fin de partie il vaudront -2 point de victoire, maudits stagiaire !!
Et enfin le dernier type de scientifique est le scientifique espion, il rapporte 1 point dans une technologie et bloque en partie le développement de cette technologie chez un adversaire.

Après les achats il est temps de faire des essais. Leica, viens par ici mon petit toutou on va aller faire un petit tour...
Oui, car pour gagner des points de victoire, ici nommés points de prestige, il faut réussir des missions. les missions de base utilisent chacune une technologie différente parmi celle sur laquelle les fameux scientifiques travaillent. Dans les missions évoluées il faudra avoir 2 technologies puis 3 technologies.
Enfin je dis il faudra avoir, on est pas obligé d'avoir des scientifiques travaillant sur la technologie liée à la mission pour la débuter, mais c'est fortement conseillé.

Pour réussir une mission, on regarde le nombre de point que nous font gagner les scientifiques puis on lance des dés (ces dés vont ajouter ou soustraire des points pour la mission). On additionne les points des scientifiques et des dés, en gros les points de calcul et les point de chance car pour une mission spatiale la chance entre aussi en jeu. Et on regarde quel palier le joueur atteint, cela donne ses points de victoire pour cette mission. Si il atteint le dernier palier il gagne un bonus pour la mission finale, la mission lunaire.

Voila pour le principe général. Il va sans dire que chaque technologie apporte un petit bonus (cout de scientifique réduit, relance de dé de mission, etc...). 
Et pour une bonne ambiance, il y a la possibilité d'acheter des cartes espionnage qui permettent de faire reculer ou avancer un joueur sur les différents paliers d'une mission (en général on le fait surtout reculer ).

Un système qui marche bien, pas trop complexe, mais avec quand même des choix. On voudrait toujours acheter des scientifique de génie mais le budget ne le permet pas et on se rabat alors sur des stagiaires. 
Les interaction sont assez limitées mais arrivent toujours au moment crucial ce qui met toujours la pression autour de la table. Est ce que mon adversaire va me pourrir ma mission ? Dans tous les cas il suffit d'attendre le tour de l'adversaire pour se venger, un petit sourire aux lèvres. 


Un jeu bien sympa, du calcul pour savoir quels scientifiques acheter, du hasard avec quand même des jets de dés, des jolies fusées pour voir l'avancée des missions et en plus les Russes peuvent refaire l'histoire et aller en premier sur la lune.



Enregistrer un commentaire