11 nov. 2012

Essen spiel, Ja ich mag spielen


Pour la 2eme année je me suis offert un week-end dans la Ruhr pour le plus grand salon du jeu de société.

Le jeudi, premier jour du salon, et bien je n'y était pas. On ne fait pas toujours ce que l'on veut dans la vie.

Le vendredi, je me suis donc levé à 4h du matin, enfin je voulais me lever à 4h. Car je ne sais pas si c'est le réveil ou moi, mais toujours est il que lorsque j'ouvre les yeux ce vendredi là mon réveil indique 5h50.
Et là WTF, c'est la panique ! Branle bas de combat dans la maison.
Finalement on arrive à partir vers 6h30.
On pourrait croire à un happy-end, mais il n'en est rien. A environ 1h de route d'Essen, après une dernière pause pipi, on se retrouve dans un bouchon de la mort. Trois couillons se sont percutés violemment, bloquant 2 voies sur les 4 disponibles. Du coup, encore du retard.

On arrive finalement à la Messe vers 13h30. Je décide donc de ne rien faire d'exceptionnel, ce vendredi sera dédié au repérage.
On se fait un petit tour, on repère les goodies gratuits, les jeux qui peuvent nous plaire, etc...

On arrive quand même a se faire 2 petites parties.

La première, CROC. Un jeu dans lequel on incarne des nageurs qui tentent d'échapper à un requin. Pour se faire chaque joueur révèle en même temps la carte qu'il a choisi, et on déplace les nageurs en tête de la file selon l'ordre croissant. On déplace donc en tête de la file le petit personnage du joueur qui a joué le 1 puis celui du joueur qui a joué le 2 et ainsi de suite.
Petite subtilité tout de même, si deux joueurs jouent le même nombre ils ne bougent pas.
Le joueur qui est à la traîne dans la file se fait croquer par le requin. Le pauvre bougre perd alors un membre, bras ou jambe, au choix du joueur. Et comme on est pas des monstres on laisse passer devant l'handicapé avant d'entamer le tour suivant.

Le jeu n'a rien d’exceptionnel, il est cependant bien réalisé, en particulier les figurines représentant les nageurs, qui peuvent perdre des membres. On a, lorsque l'on perd une manche, la joie de saisir la petite figurine et de lui arracher un bout pour le donner à manger à la figurine du requin.
Ce jeu peut être amusant à sortir en famille les enfants seront enchantés de démembrer le petit personnage pour donner les restes a manger au requin.


Nous nous baladions ensuite sur le salon, sur le stand qui présentait la version "10 ans" de Bang, le jeu de cartes dans lequel les hors la loi tentent de tuer le shérif. Dans cette Edition spéciale "10 ans" les balles de revolver représentant les points de vie sont des jolis pions en forme de balles.
On se fait alors accoster par un quidam qui nous propose de tester le nouveau jeu dérivé de bang, mais sur le thème du Japon médiéval: samouraï sword.
Je me dis allez hop pourquoi pas. Le Japon médiéval est un thème que je n'apprécie guère, mais j'aime laisser sa chance au produit.
Disons le direct, si vous avez déjà bang, ça fera doublon, mais il y a point qu'ils ont amélioré, le jeu s’arrête dès qu'un joueur est "mort". On évite le défaut de bang où si tu es éliminé au 2 ème tour tu peux aller matter Ben-Hur à la tv en attendant que les autres aient fini de jouer. Au bout de 10 ans c'est la moindre des choses qu'ils aient fait évoluer la chose.
Mais sinon le principe est le même chacun a un rôle secret, un personnage qui donne une capacité et on ne "voit" que ses adversaires à coté de soi.

Donc seconde légère déception.

Mais il y a une chose qui ne m'a pas déçue en cette première journée de salon, c'est la rencontre Proxijeux. J'ai pu croiser les auditeurs de Proxijeux autour d'une bière et discuter entre autre de jeux de société.
On a pu s'échanger nos impressions sur les jeux testés sur le salon, les jeux à tester, ceux à éviter.

Ce fut un franc succès, et je remercie tous ceux qui sont passés nous voir.
Mais déjà le salon ferme ses portes pour la nuit.
Nous allons alors prendre possession de notre chambre d'hôtel, puis nous allons rejoindre Olivier et Jérémie,  mes collègues de podcast, pour aller partager un bon repas local. Mais avant d'aller manger ils ont du travail, enregistrer le podcast du jour.

Nous patientons silencieusement en écoutant l'enregistrement, durant lequel on me demande mon avis, même si je n'ai joué qu'a deux jeux.
Puis vient le moment de réconfort après cette folle journée  le bon repas bien lourd comme les Allemands en ont le secret.

Mais il faut vite aller se coucher car demain sera une nouvelle journée de salon, la plus longue de notre séjour.

Enregistrer un commentaire