6 avr. 2012

Photo old school : partie1

Le jeu de société n'est pas mon seul loisir onéreux. J'ai aussi comme passe temps la photographie.

Je ne me dit pas grand photographe, mais j'aime garder un souvenir des évenements passés grace à une image.
La photo numérique a permis une explosion du nombre de clichés, je me souviens de mon retour de 15jours en Ecosse avec mes 2500 photos.

Mais je trouve que la qualités des images réalisées est en baisse. On ne se pose plus la question est ce que je doit faire cette photo, on mitraille tout et n'importe quoi.

Dans une démarche d'aller à contre courant je me suis remis à la photo argentique, surtout grace au site lomography qui m'a fait découvrir la photo oldschool.
Et grace à mes escapades dans les marchés aux puces j'ai put avoir une petite collections d'appareils.

Il me restait un type d'appareil que je n'ai pas trouvé au marché aux puces : un sténopé.

Le sténopé c'est l'appareil initial, celui utilisé par Leonard de Vinci, enfin presque.

Le sténopé c'est un appareil photo sans lentille. On utilise pour le remplacer, et diffracter la lumière un phénomène physique qui permet une diffraction de la lumière par un petit trou.
Vous trouverez plus d'information sur le site officiel : Wikipedia.

J'ai donc voulu m'en fabriquer un.
Pour la fabrication il y a deux écoles. Certains exposent dirrectement le papier photo, puis le revele de manière classique, c'est pratique on peut tout de suite voir le résultat et ajuster les paramètres pour la photo suivante. D'autre exposent des négatifs, mais cela demande un mécannisme permettant de faire avancer le film.

N'ayant pas la possibilité de dévellopper les photos sur papier chez moi, j'ai opté pour la seconde école.

j'ai acheté dans un marché aux puces pour 1.5€ deux appareils en plastique, dont un cassé. L'arriere de l'un des appareils ne se fermait plus, mais un elastique ou un coup de scotch peut arranger ca.

J'ai donc décider de démonter l'objectif. Cette étape fut rapide, deux coup de tournevis et le tour était joué. Je me suis retrouvé avec la lentille l'obturateur (une seule vitesse ) et un appareil sans objectif.




Il faut savoir que les temps d'exposition d'une photo avec un sténopé est sensible plus grand qu'avec un appareil classique. l'obturateur classique de l'ancien appareil 1/100eme de seconde n'est donc pas utilisable pour mon sténopé.


Le temps pour prendre une photo est entre 10s et 2min en fonction de la luminosité.
La plupart du temps on utilise le cache de l'objectif comme obturateur, mais pour cet appareil il n'y a pas de cache. Je m'en suis donc fabriqué un avec une partie de l'objectif et une capsule de biere. Et pour un effet plus steampunk, et pour pouvoir manipuler le cache plus aisement j'ai rajouté une led.










Passons maintenant au coeur du probleme le trou créant la diffraction. Selon mes recherches sur internet le meilleur materiau pour réaliser ça, c'est une canette métalique.



Enregistrer un commentaire