2 avr. 2012

Dominion VS Thunderstone

Le grand combat !
Après alien VS Predator, Flamkueche VS Choucroute le nouveau comparatif de jeux et Flamkueche.

On voit déjà que ce n'est que des duels haut de gamme. On ne se moque pas de vous chez J&F.

Avec la sortie de Thunderstone sur Facebook, je peux enfin faire le comparatif avec Dominion disponible sur Boardgamearena et Dominion_Isotropic (plus old school).

Les deux univers visuels sont très différents. Dominion à des couleurs vives, alors que la charte graphique de Thunderstone est très sombre. Si je devais choisir un des deux à partir de la couverture, je choisirait Dominion et ses couleurs claires qui feront moins peur a mon épouse :)

Mais comme on choisit pas un jeu pour sa boite, mais bien pour son mécanisme voyons voir de quoi il retourne.

Dans Dominion on doit faire une action puis un achat. L'achat est l'étape clé du processus, l'action n'est là que pour nous permettre de faire un meilleur achat ou plus d'achats. Oui car le but est bien d'acheter le plus de cartes Victoires, qui rapporterons des points en fin de partie.

Dans Thunderstone il faut faire un choix entre acheter ou combattre. Et c'est là que réside LA grande différence entre ces deux jeux de deck-building.
Dans Thunderstone les points se font en combattant des monstres. Et les achats au village permettent d'acheter de nouvelles armes et de faire évoluer les combattant pour faire plus de dégâts et donc tuer plus de monstres.

Je viens donc à la grande différence, dans Dominion on fait une action ET un achat, alors que dans Thunderstone on combat OU on achète. Donc dans un tour ou on va au village on ne fait pas de points, on perd donc un peu en fluidité je trouve.

Ma préférence va à Dominion même si je ne gagne que très rarement, car je ne joue pas avec une stratégie, j'essaye de prendre les cartes qui permettent de faire des actions que je trouve utile mais ce n'est pas dans des combo précises.

Pour aller plus loin :

Les fiches trictrac :
Dominion
Thunderstone

Le dossier Proxijeux sur Dominion


Enregistrer un commentaire