18 nov. 2008

Tueur polyvalent : Tueur d'à peu près tout

Voici une série de roman pas piqué des hannetons, ni des autres insectes non plus d'ailleurs : la série Gotrek & Félix.

Il s'agit d'une des nombreuses séries de romans se déroulant dans l'univers de warhammer. On y suit les pérégrination de Gotrek, nain, tueur de troll de profession, et de son compagnon humain Félix Jaeger. L'idée de la série est pour le moins original puisqu'elle associe deux personnages radicalement différents.

Pour ceux qui ne connaissent pas cet univers, les tueurs de troll sont des nains dont l'honneur à été bafoué, et qui ne peuvent continuer à vivre dans la société naine, très regardante sur l'honneur et la considération. Dès lors, par une sorte de suicide social, ils rasent en partie cheveux et barbes ne laissant subsister qu'une crête teinte en orange, et ne cherchent plus qu'à trouver la mort en affrontant les créatures les plus dangereuses, pour regagner la gloire perdue.

Félix Jaeger est le benjamin d'une riche famille de marchands. c'est un homme plutôt cultivé.
L'association de ces deux personnages relève donc du cocasse, et trouve son origine dans la promesse faite par Félix lors d'une soirée trop arrosée de suivre le Nain Gotrek pour écrire son histoire et sa mort glorieuse.

On retrouve dans cette série tout les bons éléments d'héroic-fantasy, avec des moments épiques, la lutte du bien contre le mal, des personnages attachants et surpuissants. En revanche au niveau de l'écriture, le style est un peu pataud, voire irritant par moment. Des répétitions inutiles, des lourdeurs.
Il est par moment trop centré sur le ressenti des personnages. Au début c'est amusant de voir la mentalité des Skavens ou des démons , mais à la longue c'est lourd, et ça coupe les scènes d'action.


Le premier roman de la série pose le décors. Au travers de plusieurs histoires, les deux compères vont affronter un certain nombre de créatures démoniaques. On y retrouve de beaux combats, et des moments épiques, notamment la défense d'un village encerclé par des centaines d'hommes-bêtes criant leur slogan "Blood for the Blood God" au son des tambours.


Le second roman comme son nom l'indique est concentré sur la lutte contre les Skavens, terribles hommes rats vivant dans les souterrains de la ville ou séjournent temporairement nos deux héros.



Le troisième épisode est, à mon gout, le plus réussi. Les deux héros partent à la recherche d'une cité naine perdue. la séquence finale est un bijou d'heroic-fantasy, un combat épique dans les cavernes naines contre un démon buveur-de-sang et ses sbires. J'ai adoré.




Ce roman est plutôt une transition entre le précédent et le suivant, et manque un peu de trame centrale. Il y a de bons combats, mais ils sont assez accessoire pour l'histoire.




On renoue avec les bonnes vieilles recettes, le roman est centré sur le siège de la ville de Praag par les armées démoniaques. J'ai bien aimé l'ambiance de préparation de combat, et la tension qui monte au fur et a mesure, ainsi que l'aspect stratégique de l'organisation des défenses.


Dans les ruines de la ville de praag, Gotrek et Félix doivent traquer un vampire qui profite du chaos pour assouvir sa soif. Le vampire, un classique de warhammer.



Je n'ai pas encore lu celui-ci, puisque la traduction française est sortie ce mois-ci. Je vous tiendrais au courant de la qualité.










Mais pour ceux qui lisent décemment la langue de Shakespeare, il y a 3 autres romans qui n'on pas encore étés traduit :
Orcslayer
Manslayer
Elfslayer

vivement la suite...
Enregistrer un commentaire