21 sept. 2008

Bad dague? non, guten dague!

Je vous avait laissé en plan avec une dague certes découpée dans la mousse, mais à peine latexée.

Donc je conclus cette petite chronique de fabrication par la finition de la dague.
Une fois que vous avez mis assez de latex teinté sur la forme en mousse (entre 8 et 15 couches, ça dépend. là j'en ai pas mis trop, vu que ce n'est pas une arme pour frapper mais plutôt pour égorger), vous pouvez lui donner sa couleur finale. Il existe plusieurs techniques, j'ai choisi de faire un brossage avec une peinture métallisée. Attention, toutes les peintures métallisées ne conviennent pas, car certains pigments attaquent le latex (surtout les pigments bronze, à ce que j'ai compris les pigment alu passent). si vous voulez teinter directement dans le latex évitez aussi les bombes de peinture, qui, même si elles donnent un bel effet, sont mélangées à des solvants qui ne sont pas bon pour le latex parfois.




Pour la dague j'ai pris la peinture que j'avais sous la main, de la peinture pour figurine d'une enseigne monopolistique sur ce marché, mais la plupart des peinture métalisées en pot peuvent être utilisées. J'ai opéré un brossage-à-sec comme sur une figurine. ça utilise assez peu de peinture au final.

Par contre comme je voulais une couleur différente pour la lame et la garde, j'ai insisté plus sur cette dernière partie pour une couleur plus prononcée.

étape finale : le manche.
J'ai pris un bout de skai qui me restait de la fabrication de mon costume.
Je cherchait un effet genre l'épée de Boromir dans le film du Seigneur des anneaux. ça rend pas mal.




Voila, une belle dague prête à égorger un manant pour lui voler sa bourse, ou juste pour se marrer.
Enregistrer un commentaire