23 févr. 2015

OQLF intégriste ?

OQLF et les jeux de société

Un article commun à mes deux blogs, pourquoi ?

Tout d’abord car je suis fainéant et que je cède à la facilité, et que cet article parle d’un fait de société mais aussi de jeu de société.

Prérequis linguistique


Je suis fan du Québec, cette terre lointaine, cet ilot francophone dans un continent anglophone.

Pas seulement à cause de leur gastronomie, couverte de sirop d’érable, ou la poutine, un plat tellement gras et lourds qu’il pourrait être alsacien.

Je suis aussi fan de leur accent et de leurs expressions. J’ai d’ailleurs fait un dossier sur le sujet dans l’improbable podcast.

Au Québec tout le monde est bilingue (français/anglais) et pourtant les politiques se battent pour défendre la langue française.

Une chose que l’on a moins en France. On a bien des lois qui imposent un quota de musique française à la radio, ou des traductions sur tous les produits alimentaires, mais c’est plus léger qu’au Québec.

AU Québec un organisme s’occupe du respect de la langue française c’est l’OQLF (office québécois de la langue française)

C’est cet organisme qui oblige les films à être totalement traduits, y compris le titre. C’est comme ça que l’on a des titres du style “fictions pulpeuse” en traduction de “pulp fiction”.

Quel rapport avec le jeu de société ?


Dans le jeu de société, ou le jeu de table comme on dit là-bas, l’OQLF fait des ravages.

D’ailleurs un truc qui m’étonne  c’est ce terme “jeu de table”. Mais bordel ! En français québécois la moitié de leurs expressions sont des expressions anglaises traduites littéralement, alors qu’en français de France on a des expressions qui diffèrent.

Et là le terme anglais “boardgame” traduit en français par “ jeu de plateau”, là NON !

Là nos amis du Québec disent “jeux de table” ! Mais pourquoi ? Cela vous dérangerais, une fois, d’utiliser le même terme que nous ???

Mais trêve de divagations passons au sujet qui nous concerne cette semaine.

J’ai appris en écoutant le podcast des Mystérieux étonnants que l’OQLF attaquait en justice une boutique de jeux (chez geek) car elle propose des jeux en anglais qui n’ont pas leur équivalent en français.

Vous pouvez écouter l’interview à ce lien. (à 8 min)

Le responsable de la boutique nous dis que sa clientèle acheté beaucoup d’améritrash et que beaucoup de ces jeux ne sont pas traduits en français.

Et je me suis dit, qu’est ce qu’on ferait en France s’il se présenterait le même cas ? Ne se priverait on pas de beaucoup de jeux en attendant une version française ?

L’OQLF impose aussi que si les 2 versions sont présentes elles doivent être au même prix, et le responsable de la boutique disait que les jeux traduits sont toujours plus cher.

Là je dis pas forcement, bon il y a bien coconuts (ou coco king dans sa VF) qui a pris +50% de prix entre la version coréenne et la version française. Mais en règle générale les jeux sont toujours dans la même gamme de prix.

Je suis alors allé sur son site internet pour me faire un avis plus tranché. Le site totalement en anglais propose des jeux uniquement en anglais. Sur ce point je rejoins l’OQLF d’autant plus que certains jeux comme 7 wonders ont une version française car l’auteur est français !

Je suis pour que les jeux soient traduits en français, je suis pour la promotion du français dans le monde. Mais de là à faire un procès pour ça ! C’est un peu extrême.

Et messieurs de chez geek ça fait trois fois que l’on vous attaque en justice faites un petit effort au moins sur votre site web. Vos collègue, enfin je dis collègue je devrais dire concurrents du valet d’cœur ont un site en français avec des jeux en français.

Le gros problème c’est que le jeu n’est pas considéré comme un produit culturel au Québec, car je ne pense pas que si j’ouvre une librairie avec que des livres d’auteurs anglais non traduits j’ai des soucis. Et toutes ces chansons en anglais ? Ne devrait-on pas les sous-titrées en français ou les retraduire comme on faisait dans les années 60 en France.

CE qui m’étonne encore plus c’est que ce soit dans une contrée bilingue qu’un organisme soit si virulent.

Ou bien est-ce que parce que cet organisme est virulent que la langue française est toujours aussi forte, et n’a pas été abandonné contre l’anglais...



Enregistrer un commentaire