6 janv. 2012

Mangez du zombie, ou etre mangé


Les zombies, ah les zombies.

Vous avais je dit que j’étais fan de zombies ? Vous l'aviez peut être remarqué en suivant mon blog.
Dans ma liste de jeux a voir à Essen, il y avait "Eaten by zombies" . J’avais raté le stand le samedi, et je suis tombé par hasard dessus le dimanche.

L'auteur Max Holiday expliquait la règle. Je n'ai sur le coup pas tout compris à part que c'est un jeu de deckbuilding.
En réalité je dirait que c'est un jeu de construction de deck ET de destruction de deck, mais nous y reviendrons plus tard.

Commençons par la boite, en forme de boite de munition, le décor est planté. Elle n'est pas grande mais pour un jeu de carte ça suffit. Je n'aime pas les grandes boites vides. Par exemple la boite de race est un peu grande pour le jeu de base, mais je pense que si on rajoutes toutes les extensions la boite doit être pleine.

Les illustrations son bien faites il y a même des petites références, comme le zombie qui remonte ses manches. De plus toutes les cartes on un effet sale avec des traces de sang. Comme si la partie précédente s'était finie en bain de sang. L'intégration du thème est très fort.

Passons au mécanisme. Comme les jeux de deckbuilding classique, du genre Dominion, chacun a les mêmes cartes au départ. Cependant ici il y a des "set de départ", les cartes ont les mêmes effets mais les illustrations sont différentes. Chacun commence avec 5 cartes de combat +1, 5 carte de Fuite +1 et 2 cartes de pioche +1 carte.
Le principe est simple au tour du joueur on retourne une carte zombie, puis les joueurs qui en on en main peuvent en rajouter (selon certaines règles). Le joueur est alors face à un choix. Le même choix que tout être vivant se pose face à un danger : COMBATTRE ou FUIR !!
Chaque zombie à 2 valeurs une valeur de "combat" et une valeur de "vitesse". On devra battre une de ses deux valeurs avec les cartes que l'on a en main. Si on réussi à battre tous les zombies on peux récupérer des Items. La valeur des cartes que l'on peut récupérer doit être inférieure ou égale au score de fuite ou de combat (et non pas la valeur du zombie tué), ce qui encourage le carnage en mettant par exemple 5 cartes combats pour tuer un petit zombie avec un score de 1.
La grande différence avec Dominion, c'est que les cartes récupérées sont placées directement dans sa main et non dans la défausse. puis s'il le faut on complète sa main pour avoir 6 cartes en main.
C'est la phase deckbuilding.



Mais quand arrive le deckunbuilding ? me demanderez vous.
J'y viens justement. Malheureusement comme en cas d'attaque zombie la Horde grandie !
Et lorsque l'on arrive pas à tuer ou à fuir tous les zombies on doit se défausser de cartes à hauteur de la somme des valeur de vitesse des zombies. On peut soit défausser des cartes de sa main, soit tirer de sa pioche pour défausser à l'aveuglette.

Le gagnant est le dernier à rester en vie. C'est à dire le dernier à avoir un deck avec autre chose que des zombies.
L'autre bon point c'est qu'un joueur éliminé, peut continuer à jouer du coté zombie en rajoutant des zombie à  la horde pour se venger de ses petits camarades qui l'ont fait chuté.

La technique c'est donc au début d'accumuler le plus de chose dans son deck pour pouvoir survivre le plus longtemps en défaussant des cartes. Car en général quand on commence à perdre des cartes ça ne s’arrête pas, c'est un cercle infernal.

C'est un petit jeu qu'il faut au moins tester si vous aimez les deck-building ou les zombie. Il n'y a pour le moment pas de version francaise, mais je militerai pour qu'il y en ai une (même si je doit la faire moi même).





Enregistrer un commentaire